Aller au contenu principal

Quelles tendances pour la conception UX / UI ?

Le 21/09/2021

  • #design
  • Quelles tendances pour la conception UX / UI ?

    Jamais le temps passé sur internet n’a été aussi important, que ce soit depuis un ordinateur, une tablette ou un mobile. La crise sanitaire n’a pas été sans impact sur l’expérience utilisateur (UX) et l’interface utilisateur (UI). De nouvelles exigences ont émergé en parallèle d’une réorganisation à distance des équipes de design, modifiant considérablement la façon d’appréhender les besoins utilisateurs. Voici trois tendances majeures qui s’apprêtent à bouleverser la conception UX / UI.

    Sans surprise, la durée moyenne de connexion, tous supports confondus, a fortement augmenté en 2020. Avec leur écran comme seul moyen (ou presque) de s’informer et de commander, les consommateurs ont passé plus de 48 heures par semaine en ligne ! Une seule mauvaise expérience, et un client sur deux n’hésite désormais plus à privilégier la concurrence. Désormais, les internautes se montrent de plus en plus exigeants et volatiles. La plupart d’entre eux quitteront un site si le temps de téléchargement dépasse 3 secondes.

    Design, temps de chargement, ergonomie, personnalisation, structure des pages… Autant de points critiques qui, aujourd’hui, constituent un défi de taille pour des équipes de design désormais organisées à distance. Difficile de travailler en équipe en étant réparti aux quatre coins de la France voire du monde. Dans ce contexte, voici donc trois tendances majeures qui vont marquer la conception UX / UI dans les années à venir.

        1. Les user thinking patterns

    De quoi s’agit-il ? Ce concept est à mettre au crédit de l’anthropologue et architecte américain Alexander Christopher. Le principe consiste à utiliser des modèles ou patterns pour concevoir des designs pensés pour les utilisateurs qui peuvent s’avérer parfois complexes. 

    Le premier avantage pour les designers est de gagner du temps précieux en partant d’un modèle de conception qui a déjà fait ses preuves en termes d’expérience utilisateur. Au-delà de cette accélération des processus, c’est aussi l’assurance de s’appuyer sur un modèle efficace auprès des internautes. À la clé : une interface utilisateur performante, intuitive, adaptée à leurs habitudes de navigation et en phase avec leurs attentes.

    Comment construire ces modèles de conception pensés pour les utilisateurs ? Une méthode consiste à s’inspirer du tri des cartes pour catégoriser le contenu, comprendre comment les utilisateurs pensent et savoir organiser les informations en conséquence. Pour un résultat optimal, cette technique implique, idéalement, un minimum de 16 utilisateurs pour être sûr que la cible sera pleinement représentée et concevoir un modèle qui répondra aux besoins réels des utilisateurs. Une vision « multiple » qui favorise les remises en question et permet de penser différemment.

    lagentx_design_thinking

    Quand on pense tri des cartes, on se contente souvent de lister les informations par catégories. Mais il est également possible de voir les choses autrement et de façon plus pertinente en utilisant des workflows plutôt que des fonctionnalités. Dans le cadre d’une application mobile par exemple, cibler le workflow des utilisateurs permet de déterminer quelles catégories de menu sont les plus essentielles et doivent être conservées.

       2. Les remote design sprints

    Le sprint est une étape clé du processus de conception. C’est l’occasion pour toute l’équipe de définir précisément les prochaines étapes et d’avancer au même rythme. C’est un moment d’échange privilégié avec toutes les parties prenantes : UX designers, développeurs, chefs de projet, etc. Mais le covid a poussé les équipes à repenser leur organisation. C’est ainsi que le remote design sprint (ou sprint de conception à distance) a vu le jour.

    Tableau blanc virtuel, visioconférence, outil de gestion de projet en ligne, messagerie instantanée, espaces collaboratifs, etc. Les nouvelles technologies ne manquent aujourd’hui pas pour permettre aux sprint masters d’organiser des réunions et d’animer des projets à distance. L’un des intérêts majeurs de cette technique, au-delà de favoriser la continuité des projets, est aussi d’ouvrir la porte aux meilleurs talents, abolissant les frontières géographiques et favorisant le multiculturalisme. Une diversité essentielle dans la prise en compte des besoins utilisateurs !

    Remote Design sprint lagentx

    Difficile en revanche de définir des règles communes au remote sprint design tant la démarche reste spécifique à chaque équipe. Mais à titre d’exemple, Google avait découpé ses sprints de conception à distance en 6 phases : Comprendre ; Définir ; Sketch ; Décider ; Prototyper ; Valider. Bien que chaque sprint ne nécessite pas nécessairement un grand nombre de collaborateurs (7 peuvent suffire amplement), l’essentiel est de bien partager les documents et d’inclure les développeurs à chaque étape du processus.

        3. Le design accessible à tous

    Autre tendance phare en matière d’UX et d’UI : l’accessibilité ! De quoi s’agit-il ? C’est le degré de disponibilité au plus grand nombre d’un produit, d’un appareil, d’un service ou d’un environnement. C’est pourquoi la prise en charge des déficiences fait pleinement partie de l’expérience et de l’interface utilisateur. En effet, près d’un milliard de personnes dans le monde vivent avec un handicap, dont 12 millions en France (soit près de 20 % de la population). 

    Or en février 2020, Cédric O, secrétaire d’État au Numérique, déplorait que seuls 4 % des sites publics aient publié leur attestation de conformité d’accessibilité numérique. Parmi les raisons de ce retard : le manque de budget, le moindre nombre de personnes concernées et l’incapacité de savoir par où commencer. 

    Or l’accessibilité concerne davantage la façon de prendre en compte les utilisateurs par leurs problématiques d’utilisation que le simple fait de considérer ceux qui ont un handicap. En réalité, l’accessibilité est bénéfique à tous ! La preuve par les exemples :

    • Le contraste : Il amène une meilleure lisibilité et par conséquent une meilleure expérience même pour les internautes sans problème de vue !

    • Les sous-titres vidéo : Qui n’a jamais regardé une vidéo sur son mobile dans les transports en commun ou dans un lieu public bruyant ? Les sous-titres sont alors plus que bienvenus !

    • La typographie : C’est désormais une réalité : on se connecte plus souvent au web via son smartphone que depuis un ordinateur. À défaut de pouvoir agrandir son écran, il est toujours appréciable de pouvoir accroître la taille de la typographie

    accessibilité_web_lagentx

    Au-delà de la perception, la compréhension du langage est elle aussi importante. La propreté du code, l’aide au remplissage de formulaires (champs obligatoires, etc.), l’assistant vocal ou le mode hors ligne sont autant d’éléments qui peuvent améliorer l’expérience utilisateur. L’important est de ne pas se laisser impressionner : aujourd’hui, les outils existent pour rendre un site ou une application accessible.


    Ces sujets vous parlent mais vous aimeriez qu'on vous en dise plus ?

    Contactez-nous


     

    Nos articles complementaires